Chute inquiétante de la qualité du sperme

La qualité du sperme des hommes nord-américains, européens, australiens a diminué de 50 à 60 % entre 1973 et 2011. Aucune baisse significative de la qualité du sperme des asiatiques, sud américains et africains n’a été constatée.

Si l’on extrapole , selon atlantico, « la concentration de spermatozoïdes a diminué de moitié entre un père d’une quarantaine d’années et son fils d’une vingtaine d’années »

C’est un problème de santé publique majeur pour les années à venir.

En effet, « Si on pousse les chiffres jusqu’à leur conclusion logique, les hommes auront tout simplement perdu l’intégralité, ou presque, de leurs capacités de reproduction d’ici 2060. »

Dépression, stress et anxiété pourraient expliquer la chute alarmante de la santé reproductive des hommes à coté d’autres facteurs environnementaux tels que l’exposition à des substances chimiques.

Un des facteurs particulièrement étudié est la chute de la testostérone chez les hommes occidentaux dont le lien avec la production de sperme n’est plus à démontrer. En faisant, à marche forcée, des pères « des mères comme les autres », il n’est pas certains que la poussette, les taches ménagères et les sorties au parc aient tant booster que ça la testostérone et que quelques millions des spermatozoïdes n’aient pas à l’occasion plié bagages.

Comments 2

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.