Misandrie dans les transports à Bordeaux

La société TBM exploitant le réseau de transport public de la ville de bordeaux vient de lancer une campagne contre le harcèlement dans les espaces publics.

L’une des affiches fait particulièrement polémique : celle sur le fameux « manspreading » (le fait, pour les hommes de ne pas s’assoir les jambes serrées). Si ce type de comportement est un manque de savoir vivre (dont sont aussi victimes les hommes, car il n’y a pas que des femmes qui s’assoient à coté d’hommes), pour TBM il s’agit d’un acte d’exhibition assimilable à du harcèlement. L’affiche indique que le « manspreading » est une « tendance masculine à s’assoir les jambes écartées ».

Les hommes aurait donc une tendance à s’assoir les jambes écartées et donc à exhiber leurs attributs et donc à harceler les femmes. Le message est clairement misandre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.